Bienvenue sur Violoneux.fr

De Violoneux.fr
Aller à : navigation, rechercher

Georges Michel Lafon
Georges Michel Lafon Infobox.jpg
Lumière sur un violoneux
NomGeorges Michel Lafon
SurnomLo Barbierou
Période 1890 - 1965
CommuneSt-Angel
DépartementCorrèze (19)Voir sur la carte des violoneux
RégionLimousin

Ce site a pour objectif de rassembler, sous une plateforme numérique, une partie des informations disponibles au sujet des violoneux des régions de France aux XIXe et XXe siècles, afin de pouvoir constituer un outil d'inventaire facilitant l'étude de ces musiciens et de leurs pratiques. Les zones étudiées sont pour l'instant l'Auvergne, le Limousin, la Gascogne, le Quercy, le Périgord, le Haut-Agenais, la Petite Montagne du Jura, la Bresse, le Dauphiné, le Vivarais, la Savoie et la Corse.

Introduction

A l'aube des années 1970 en France, très peu de choses étaient connues des violoneux, et la croyance générale était qu'ils avaient pour beaucoup disparus et que leur musique était en grande partie perdue. En effet, dans les années 1930 et notamment dans le Massif Central, l'engouement pour l'accordéon chromatique avait supplanté le violon dans les manifestations populaires, et la génération suivante n'avait pas perpétué la pratique de cet instrument moins sonore tombé en désuétude. Néanmoins, suite à la découverte inopinée de quelques uns des derniers violoneux par des musiciens issus du mouvement folk, plusieurs opérations de collectages ont été initiées dans les années 1970, organisées par des passionnés autodidactes et bénévoles qui mesuraient alors l'urgence de la situation. A la faveur de leur inestimable travail, de nombreux violoneux de la dernière génération ont ainsi pu être recensés, rencontrés et enregistrés. C'est donc grâce à tous ces enquêteurs souvent auto-formés, à leur dévouement à la tâche, à leur publication de documents issus de ces recherches, puis à la mise en ligne de ces documents par des organismes tels que l'AMTA, le CRMTL, le COMDT, le CERDO, le CMTRA ou encore la MMSH, que ce site a pu voir le jour. Initialement centré sur l'Auvergne et le Limousin, le site s'ouvre aujourd'hui progressivement à d'autres zones géographiques.

La multitude d'informations rendues publiques et dispersées dans de nombreux documents de natures diverses (comptes rendus d'enquêtes, mémoires de fin d'études, ouvrages édités, livrets de disques, sites officiels, blogs personnels…) aura rendu nécessaire la création d'un outil numérique les regroupant et permettant de s'enquérir sur le sujet de façon simple et rapide (cf. section "Genèse"). Cette facilité d'accès est rendue possible notamment grâce aux suggestions du moteur de recherche, aux multiples liens hypertextes entre violoneux, aux encadrés d'informations générales, à la classification en catégories et index dédiés, au tableau dynamique, à la carte détaillée, aux recoupements avec les archives et documents via des liens externes ciblés, et aux connexions avec la discographie existante. Le site se veut également clair dans sa présentation et transparent dans la citation de ses sources.

L'exactitude et l'exhaustivité du contenu ne peuvent cependant pas être assurées : les faits rapportés peuvent notamment avoir été filtrés par les souvenirs des informateurs, mais aussi par la forme des documents dans lesquels ils ont été rapportés. Pour ces raisons, chaque lecteur est invité à faire preuve de prudence vis à vis des informations présentées. Un certain recul est à prendre quant à leur véracité, et il est recommandé de consulter les sources elles-mêmes, mais aussi la source des sources, surtout lorsqu'une recherche approfondie est entreprise. Enfin, la neutralité de point de vue étant primordiale, aucun jugement personnel ne sera émis sur le site à propos des informations collectées.

Le site recense actuellement 509 violoneux et 134 albums. Il est en construction permanente : des articles seront ajoutés ou améliorés, les informations seront corrigées ou recadrées, en fonction de la découverte de nouveaux documents et des remarques formulées par les auteurs et enquêteurs cités ou par les visiteurs souhaitant contribuer. S'il s'agit de votre première visite, vous pouvez consulter l'index. Chaque violoneux possède son article dédié, auquel vous pouvez accéder en cliquant sur son nom. Prenez le temps également de parcourir la discographie existante sur le sujet.
S'il s'agit de votre première visite, vous pouvez consulter le tableau des violoneux qui dresse une liste des musiciens référencés. Vous pouvez aussi naviguer sur la carte détaillée pour mieux repérer les zones couvertes. Chaque violoneux possède son article dédié, auquel vous pouvez accéder en cliquant sur son nom au sein du tableau, de l'index, ou sur la carte. Prenez le temps également de parcourir la discographie existante sur le sujet.

Les informations rassemblées ici sont majoritairement extraites de documents publiés bien avant la création de ce site. Aucune donnée confidentielle n'est divulguée. Si vous avez de nouvelles informations à apporter, des corrections à soumettre, ou une quelconque question ou requête à formuler, n'hésitez pas à contacter l'administrateur en écrivant par e-mail à l'adresse admin@violoneux.fr.

Vous naviguez actuellement sur la version "mobile" du site, qui est allégée pour faciliter la lecture sur smartphones et tablettes. Elle ne présente pas toutes les fonctionnalités de la version "bureau".

Remerciements

En premier lieu, l'administrateur du site Violoneux.fr souhaiterait témoigner de son extrême reconnaissance envers l'ensemble des enquêteurs qui ont permis à ces informations de parvenir jusqu'à nous, et dont l'énorme travail d'enquête et de collectage aura contribué à ce que la musique des violoneux soit encore transmise et jouée aujourd'hui.

L'administrateur aimerait également exprimer toute sa gratitude envers les personnes qui, par leur enthousiasme et leurs encouragements, leurs remarques et leurs conseils, ou par leurs apports personnels de documents et d'informations pour le site, ont pu contribuer à la création de cette plateforme. Ces remerciements s'adressent notamment à : Philippe Ancelin, Ivon Balès, Jean Blanchard, Pèire Boissière, Thierry Bonhomme, Perrine Bourel, Michaël Bourry, Pascal Bouvet, Luc Charles-Dominique, Geneviève Chuzel, Eric Cousteix, Gilles de Becdelièvre, Yvon Davy, Jean-Marc Delaunay, Daniel Detammaecker, Philippe Donaire, Sylvestre Ducaroy, Laurence Dupré, Olivier Durif, Françoise Etay, Anne Garzuel, François Gasnault, Jean-Luc Joseph, Alexandra Lacouchie, Gilles Lauprêtre, Patrice Martinot, Romain Mary, Patrick Mazellier, Eric Montbel, Chritian Oller, Bernardu Pazzoni, Françoise Picot, Jean-Claude Rieu, Ludovic Rio, Gilles Sabatier, Alexandre Seli, Jean-Pierre Simonnet, Airi Vaher, Xavier Vidal, Jean-François Vrod, et au département de musiques traditionnelles du conservatoire Hector Berlioz à Bourgoin-Jallieu (Isère), sans lequel l'idée même de la mise en place de ce projet n'aurait sans doute pas pu germer.

Enfin, si une personne estime ne pas avoir été dûment mentionnée sur ce site, qu'elle n'hésite pas à prendre contact avec l’administrateur via l'adresse admin@violoneux.fr, tout en voulant bien l'excuser pour ce regrettable oubli non intentionnel.

Définition

S'il est assez délicat de trouver une définition claire et précise du terme "violoneux", il est néanmoins possible d'apporter quelques éclaircissements pour celles et ceux qui arriveraient sur ce site sans aucune connaissance sur le sujet. Notons tout d'abord que l'on emploie ce terme tant en France qu'au Québec, et que l'on utilise parfois le mot occitan "violonaire" pour parler d'un violoneux dans le Massif Central. Les anglophones le traduisent par "fiddler". La langue anglaise distingue donc les mots "violin" et "fiddle" qui font référence au même instrument selon qu'il est joué par un violoniste dans un contexte de musique savante ou par un violoneux dans un contexte de musique populaire. Un dicton anglophone dit d'ailleurs « the violin sings, the fiddle dances » (le violon chante mais le "fiddle" danse).

Sur Wikipédia, le contributeur Leznodc nous propose la définition suivante au sein de l'article dédié : « terme que l'on emploie, en français, pour désigner un joueur de violon qui exécute de la musique populaire ou traditionnelle ». Le dictionnaire en ligne Larousse donne quant à lui la définition suivante : « Violoniste de village qui escorte les noces et participe aux manifestations populaires ». Dans “Violon Populaire : le Caméléon Merveilleux p.206 (cf. article "Sources"), Jean-François Vrod cite le violoneux poitevin Roger Manceau au travers des propos rapportés par son élève David Cousineau : « le violoniste, il joue dans la longueur du manche, alors que le violoneux il joue dans la largeur. »

Le rôle du violoneux a pu différer selon les pays et les régions. Dans le Massif Central au XIXe et au début du XXe siècle, il animait surtout les noces, bals et autres veillées, son répertoire étant majoritairement constitué de mélodies qu'il reproduisait d'oreille. On pourrait peut-être ajouter qu'un violoneux apprenait souvent en dehors du cadre institutionnel, et plutôt en écoutant, en observant, puis en s'essayant à jouer seul ou avec d'autres violoneux. Son apprentissage se faisait donc principalement via le jeu en situation. On disait alors qu'il jouait de routine, ou qu'il était "routinier", sa pratique s'inscrivant dans un cadre socioculturel reconnu.

Genèse

Originaire de région parisienne, le créateur de ce site s'est d'abord initié de routine à l'harmonica diatonique durant l'adolescence, via diverses musiques de transmission orale issues de cultures étrangères. Bien des années plus tard, la découverte du répertoire des violoneux du Massif Central grâce aux albums d'artistes contemporains déclenchera chez lui un intérêt grandissant pour une musique qu'il n'avait encore jamais soupçonnée.

Tandis qu'il entreprenait alors une démarche d'apprentissage du violon et des styles de jeu de ces violoneux en conservatoire, la nécessite de réaliser un inventaire des sources pour l'aider à appréhender cette culture devint progressivement une évidence. Il prit donc la décision de créer, pour son usage personnel, un outil numérique permettant de naviguer aisément parmi les données et informations récoltées. Après une première maquette mise au point en janvier 2016, et suite aux dialogues entrepris avec plusieurs étudiants, enseignants et enquêteurs, l'utilité pédagogique de cette plateforme apparu clairement et son concepteur fit le choix de rendre le site public afin qu'il soit consultable par tous.

Catégories

Critères géographiques


Autres critères


Catégories d'albums

Critères géographiques


Autres critères


Catégories d'albums

Dernière mise à jour du site : décembre 2016
     Contact : admin@violoneux.fr
Cliquez ici pour passer à la version mobile